Et un jour, j’ai découvert Twitter

Je vous parlais il y a quelques temps de mon passage dans le monde des téléphones internet (lire le billet). Ce passage a coïncidé avec la découverte d’un nouvel outil multimédia, le site de micro-blogging Twitter. Une révolution, et c’est le cas de le dire…

C’est un peu comme si cela ne s’arrêtait jamais. Toujours être connecté, toujours aux nouvelles de cce qu’il se passe à côté de chez moi ou à l’autre bout du monde, voilà à quoi sert twitter. Quand on sait apprivoiser cet outil, on est réellement au coeur des choses, et même avant.

Comme pour suivre les derniers évènements tunisiens, égyptiens ou libyen. Chaque hashtag permet de recevoir en direct les dernières infos, sur un sujet précis. Lors d’une conférence ou un événements, nombreux sont les utilisateurs à livetweeter. Le principe consiste à retranscrire en direct, toujours sous le forme de micro-blogging, les principales actualités.

C’est là que le bas blesse, et que le journaliste en herbe doit aussi s’adapter. Car pas question d’écrire de longs romans. Seuls 140 caractères sont disponibles, pour des textes courts, donc incisifs et clairs : tout un travail en soi.

Pour être au plus prêt des actualités mondiales, un coup d’oeil au compte @RFI_français , qui fonctionne jour et nuit, est assez perspicace. Et puis pour connaître la vie trépidante de la rédaction d’une petite émission consacrée aux nouveaux modes de communication, rien de tel que de suivre @ateliers_medias 😉

Quand on souhaite découvrir l’intérieur du milieu journalistique, à force de suivre les bonnes personnes,on comprend vite que certains ont les informations de manière très rapide. Il s’agit donc de passer carrément de l’autre côté du miroir avec Twitter, et de savoir par avance quels sujets vont être traités dans les rédactions.

Pour des personnes qui animent par exemple des sites d’information thématiques ou locaux, c’est également l’occasion d’échanger avec les web-lecteurs, et récupérer de l’information de manière ciblée et précise. Source d’information, twitter fait office de lieu d’enquête et aussi d’échanges sur des questions bien précises.

Pour ne citer qu’eux, les sites @essonneinfo ou @93infos font dans le micro local. Rester connecté à des médias qui tendent à se développer, de manière locale, permet de créer des liens, et de partager aussi des expériences, des conseils et coups de main…

Et tout ça, dans un téléphone qui tient dans ma poche, une révolution je vous dis !

PS : ce post n’est d’aucune manière une séance de copinage, bien que ça y ressemble fortement 😉

The following two tabs change content below.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *