Une drôle de campagne

Ces derniers mois, j’ai très peu utilisé la plateforme Mondoblog. Je suis très absorbé par le web-journal dont je m’occupe, et même si je passe du temps lire vos articles, je n’interagis plus comme je le voudrais avec les Mondoblogueurs. Je me dis que si il fallait choisir un moment pour faire son retour, cela pourrait être ces temps-ci.

Au mois de décembre, les imprimeur des Rotos Francilienne à Evry ont sorti le dernier numéro du quotidien France Soir.

Et oui, comme vous le savez, je suis l’un des rares Mondoblogueurs français ! Tout comme j’ai beaucoup apprécié lire les chroniques de blogueurs qui nous ont expliqué et transmis leurs reportages depuis plusieurs pays en élection, je me dis que vous pourriez être intéressés par quelque chroniques en direct de l’Hexagone.

Je pense que le moment s’y prête. Je m’explique : comme vous pouvez le lire en titre, nous sommes entrés dans une « drôle » de campagne. « Drôle » ne signifie pas toujours rigolo, dans le sens du rire. « Drôle » se comprend ici sous l’angle de l’étrange, de l’inhabituel, voire du surnaturel.

J’ai cru comprendre que des échos à l’étranger ne sont gères glorieux parfois, ce mardi, le respectable Wall Street Journal a titré « Nicolas Le Pen » l’un de ses articles. C’est aussi ce qu’on se dit ici, certains sujets abordés ne nous font pas forcément honneur. Mais la vie continue comme on dit. Ce n’est pas la première campagne à laquelle je m’intéresse, j’ai suivi de prêt les scrutins français depuis les élections présidentielles de 2002. Cette année, c’est en tant que journaliste local que l’on peut dire que je suis « dedans » . Evry, dans le département de l’Essonne, est situé à 30 kilomètres de Paris, en banlieue, celle que l’on nomme aussi Grande couronne. L’Essonne compte environ 1,2 million d’habitants, et est traversée par des problématiques qui recoupent plusieurs thèmes de campagne, comme les questions urbaines, économiques, de recherche, de logement ou encore l’agriculture.

Nous avons ainsi le droit à des visites de campagne de candidats ou de leurs soutiens, ces derniers temps celle du PS François Hollande, et du premier ministre François Fillon. Par ailleurs, nous allons avec nos modestes moyens à la rencontre de ceux qui font vivre cette campagne au niveau local. Je veux parler de ces militants, de différents partis, qui tentent de convaincre sur leurs idées sur les places publiques, dans les marchés ou les quartiers.

A très vite alors pour quelques mots de ce qu’il se passe ici. Si bien sûr des sujets vous intéressent, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire, je tenterais d’apporter ma (très) modeste contribution à vos éventuels questionnements sur la campagne présidentielle française.

The following two tabs change content below.

1 Commentaire

  1. Bonjour Julien,

    doctorante en science politique à l’Université Montpellier I (laboratoire CEPEL CNRS), je réalise une thèse sur la blogosphère.
    En acceptant de répondre à ce questionnaire (temps estimé : 15 min), vous apportez une aide précieuse à mes recherches (même si vous n’avez pas blogué depuis quelques temps).
    Vos réponses seront traitées de façon confidentielle.

    En vous remerciant,

    Voici le lien vers le questionnaire :

    https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?formkey=dHZZSVdhWGxzZjZMbmluTXVWVkFGV0E6MQ#gid=0

    Cordialement,
    Marie Neihouser

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *